Avant-propos

  • Cette méthode s’adresse à un public vari��, enfants ou adultes, désireux d’acquérir les bases de la langue anglaise. Elle correspond au Niveau A1 et à une partie du niveau A2, tout en abordant également le niveau B1, ce qui en fait une méthode des plus complètes.
  • Elle correspond parfaitement à des élèves d’enseignement secondaire comme à des élèves d’enseignement primaire. Mais elle est également adaptée à des adultes qui voudraient faire leurs premiers pas , reprendre leurs bases dans la langue anglaise ou qui voudraient aider leurs enfants dans l’acquisition de cette langue.
  • Elle est souple car sa structure permet une adaptation à chaque niveau d’âge, un apprentissage et un approfondissement personnalisés.
  • Elle est structurée car chaque leçon présente une même progression, une partie sémantique, une partie syntaxique, et un ou plusieurs savoirs ou savoir-faire développés selon une méthode récurrente.
  • Elle requiert un effort de régularité, d’investissement personnel.
  • Elle permet l’apprentissage et pousse à la recherche de l’autonomie.
  • Sur le plan sémantique, elle offre plus de 1000 mots et expressions de l’anglais quotidien basique et les connaissances grammaticales nécessaires à une bonne pratique de base.
  • Sur le plan syntaxique, après chaque leçon on peut aller plus loin grâce aux ressources correspondant au cours (exercices, applications orales, etc) sur le site www .facile-anglais.com.
  • Sur le plan phonologique, les dialogues et le vocabulaire de chaque leçon sont accessibles en version audio.
  • Nous souhaitons donc que cette méthode permette à chacun de conjuguer plaisir et réussite dans l’apprentissage de l’anglais.



  • Donnelly Peter

    Bonsoir,

    J’ignore par quel biais vous avez eu accès à la liste [et], mais avant de proposer une méthode d’anglais aux enseignants d’anglais, il serait peut-être nécessaire de procéder à une vérification des documents tant sur le plan lexical que sur le plan grammatical, même si je comprends la raison de certaines simplifications, sans parler de la ponctuation (française ?). Certes, ce dernier aspect n’est pas primordial dans l’acquisition de la langue parlée, mais cela laisse une impression d’amateurisme dommageable.
    Cordialement,

    Peter Donnelly

    • admin

      Bonsoir,

      nous vous remercions pour votre commentaire. Nous vous serions reconnaissant de nous apporter des précisions sur les insuffisances (?) lexicales, grammaticales ou de ponctuation.

      Il y a certes beaucoup de simplifications du fait du public à qui s’adresse cette méthode: il s’agit, comme vous l’aurez certainement lu en préambule, d’enfants de classes primaires ou de début de collège (jusqu’au début de pallier A2). La proximité des deux langues anglaise et française est une preuve de cette simplification et du public cible.

      Peut-être vos compétences personnelles sont-elles un peu trop élevées pour avoir saisi la finalité de cette méthode.

      Nous restons dans l’attente de vos éclaircissements.

      Cordialement.